Les thérapies

L’hypnose

L’hypnose existe depuis les premières civilisations et est souvent liée à la magie ou à la religion. Ce n’est qu’au 18ème siècle que l’hypnose va commencer à devenir l’objet d’étude scientifique. Elle acquiert alors le statut de thérapie.

L’hypnose peut être comme un fonctionnement mental particulier. Cet état se caractérise par l’apparition d’un certain nombre de modifications, le différenciant de l’état de veille habituel, c’est à dire :

  • une augmentation de la concentration et la réorganisation de l’attention.
  • la modification de la perception du temps.
  • la modification des bruits et des sensations corporelles.

Cet état de conscience de veille se rapproche par certains aspects de l’état de conscience qui précède l’endormissement.

L’hypno-analgésie

L’hypno-analgésie permet le traitement de la douleur, du stress et les manifestations psychosomatiques.
Elle permet  de mettre en oeuvre la relation thérapeutique entre le patient et le thérapeute.
Il existe deux modes d’utilisation de cette technique :
  • direct ou formel, il s’agit de la séance d’hypnose proprement dite.
  • indirect ou informel, il s’agit de l’hypnose conversationnelle.
La séance d’hypnose se réalise selon un protocole usuel (induction, dissociation, phase de travail, retour).

L’auto-hypnose

elle s’apprend sur un versant de relaxation. Au fil des séances, le patient apprend à reproduire une séance qui le soulage. Ainsi, lorsque le symptôme inconfortable apparaît, il sait d’abord le reconnaître et ensuite être son propre thérapeute en mettant en oeuvre pour lui même sa nouvelle compétence.